CRYPTOSPORIDIUM ( recherche d'antigènes dans les selles)
MéthodeTest immunoenzymatique pour la détection simultanée de l’antigène des kystes de Giardia et de l’antigène des oocystes de Cryptosporidium
AccreditatieNeen
LOINC Code
Labo exécutifIBC'LAB
PrélèvementÉchantillons de selles frais
Algorithme de prise en charge IBC'LAB lors de la recherche d'une parasitose intestinale
Recueillir 3 échantillons de selles à 2-3 jours d'intervalle sur une période de max.10 jours

Vol échantillon
Condition de collecte, traitement, conservation et transportUtiliser de préférence des échantillons frais de moins de 72 heures.
Conservation
2 - 8°C : max 72 heures
≤ -10 °C : max 90 jours
Unités
Valeurs de référenceNégatif
Fréquence de réalisation de l'analyse
Tps de réponse (LTAT)1 jour
Délai maximal pour rajout d'analyse2 jours
Code INAMI549872
Recherche de Cryptosporidium, après enrichissement, dans les selles #(Maximum 1)
Aide au diagnosticLe Cryptosporidium spp., parasite protozoaire des vertébrés, est associé au syndrome diarrhéique dans la plupart des régions du monde, et s’avére fréquemment responsable de la diarrhée du voyageur. La maladie est transmise par l’oocyste à paroi épaisse (2-6 µm de diamètre), remarquablement résistant aux désinfectants courants et à la chloration de l’eau destinée à la consommation. La transmission d’une personne à une autre est commune, en particulier chez les enfants.
La cryptosporidie est une infection opportuniste sérieuse pour les personnes atteintes du SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise).
Les manifestations cliniques de la cryptosporidie sont les suivantes : diarrhées aiguës (semblables à celles que provoque le choléra), douleurs abdominales, nausées, vomissements et perte de poids. Chez les personnes en bonne santé, l’infection est généralement limitée et de courte durée. Chez les personnes atteintes du SIDA ou immunodéficitaires, la cryptosporidie peut entraîner une affection prolongée voire mortelle suite à une forte perte de liquides. Chez ces patients, l’infection peut par ailleurs se propager au système respiratoire et au système biliaire.

Voir fiche d'information IBC'LAB : les parasitoses intestinales
date dernière mise à jour30/11/2023