ANTICORPS ANTI-PARVOVIRUS B19
MéthodeCLIA (LIAISON Biotrin Parvovirus B19 IgM)
CLIA (LIAISON Biotrin Parvovirus B19 IgG)
AccreditatieNeen
LOINC CodeIgM : 7981-4
IgG : 7983-0
Labo exécutifIBC'LAB
PrélèvementSérum (tube sec)
Vol échantillonIgM : 170 µL
IgG : 170 µL
Condition de collecte, traitement, conservation et transportIgM et IgG :
2-8°C : 3 jours
Si > 3 jours, congeler à -20°C
Unités
Valeurs de référenceIgM
IgM <0,9 : négatif
0,9 ≤ IgM <1,1 : douteux
IgM ≥ 1,1 : positif

IgG
IgG <2 : négatif
2 ≤ IgG <2,5 : douteux
IgG ≥ 2,5 : positif
Fréquence de réalisation de l'analyse
Tps de réponse (LTAT)7 dagen
Délai maximal pour rajout d'analyse3 jours (IgM et IgG)
Code INAMI551655
Aide au diagnosticDéfinition – physiologie
Le parvovirus B19 est un petit virus à ADN de la famille des Parvoviridae, il appartient au genre des erythrovirus. Le virus a un tropisme particulier pour les progéniteurs érythroïdes. Le récepteur viral est le globoside (antigène P érythrocytaire) présent à la surface des cellules de la lignée érythrocytaire de la plupart des individus. La parvovirus B19 est ubiquitaire et se transmet principalement par voie respiratoire. On observe des petites épidémies tous les 3-4 ans à la fin de l’hiver ou au printemps.

L’incubation varie entre 1 et 3 semaines. L’infection peut être asymptomatique ou bien s’accompagne d’un syndrome grippal, d’un rash (érythème infectieux ou 5ème maladie, enfants entre 4 et 7 ans), d’arthralgies (surtout chez les adultes). L’infection en cours de grossesse peut atteindre le fœtus (25-35%) et causer le décès fœtal ( 5-10 %) ou plus tard dans la grossesse, un hydrops (3-6 %) avec anémie sévère, parfois fatale. La plupart des infections fœtales sont cependant asymptomatiques (85-90 %). L’infection chez un individu souffrant d’une anémie hémolytique chronique peut se traduire par une crise aplasique ou par une aplasie prolongée chez le patient immunodéficient. Le virus peut également être transmis par transfusion. Les anticorps IgG et IgM peuvent être détectés par techniques immuno-enzymatiques.

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Les anticorps IgM sont généralement détectables au moment du rash , et peuvent persister plusieurs mois.
Les IgG apparaissent peu après, persistent toute la vie et sont protecteurs.
Il peut y avoir une réaction croisée des IgM à l’occasion d’une infection rubéoleuse ou d’une autre infection virale.
date dernière mise à jour28/11/2023